Dinde au vin jaune et aux morilles

Dinde au vin jaune et aux morilles : recette crémeuse aux parfums du Jura

La dinde au vin jaune et aux morilles : voilà une idée de recette sympa, facile et tellement parfumée à faire, par exemple pour Noël ! Inspiration en direct du Jura !

Dans la gastronomie française, il y a des recettes qui marchent à tous les coups : que ce soit pour un repas gastronomique, un repas de fête ou un simple repas en famille. Des recettes gourmandes, pleines de saveurs qui régalent toujours les invités. Parmi ces recettes, il y a bien sûr le boeuf bourguignon, le coq au vin, ou encore la pintade aux raisins. Mais celle qui a la faveur des gourmets notamment pour les fêtes de vin d’année, c’est la poularde aux morilles.

Grand classique, avec son vin jaune et ses morilles, sa sauce crémeuse et sa viande moelleuse, elle remplit tous les critères pour un repas parfait. Et ce qui est bien, c’est qu’on peut adapter cette recette à presque toutes les volailles, notamment la dinde ! Eh oui, la dinde au vin jaune et aux morilles, pour Noël, c’est le top ! Ça change de la dinde aux marrons, et c’est délicieux.

La dinde au vin jaune et aux morilles : un bon goût de Jura à Noël

La dinde au vin jaune et aux morilles, c’est grosso modo la recette parfaite pour les grandes tablées de Noël, qui permet de manger des produits d’exception pour les fêtes, mais sans se prendre la tête avec des recettes compliquées. L’avantage comparé à la classique poularde, c’est qu’on a pas besoin de prendre 2 volailles ou plus pour servir une dizaine de convives. Une dinde suffit ! En plus, ça peut se préparer relativement à l’avance ce qui est bien pratique quand on reçoit.

Bon allez, je vous explique en détails.

La recette de la dinde au vin jaune et aux morilles

La recette est plutôt simple, même s’il y a quelques subtilités. En fait, la dinde aux morilles et au vin jaune c’est plutôt un plat mijoté. Mais si on fait seulement mijoter la dinde dans la sauce, on se retrouve avec des morceaux de dinde imbibés de sauce, dont la peau est toute ramollie et c’est pas très agréable. Mais moi, j’ai une petite technique toute simple pour éviter ça et faire un plat encore meilleur… il suffit de cuire la dinde au four avant de la faire mijoter !!! Eh oui !

Je vous explique.

Ingrédients de la dinde au vin jaune et aux morilles

pour 8-10 personnes

Pour la dinde

1 dinde de 4.5 kg environ
50 g de beurre mou
2 gousses d’ail
1 branche de thym
2 feuilles de laurier

Pour la sauce aux morilles et au vin jaune

1 litre de crème fraîche
2 oignons
2 gousses d’ail
100-150 g de morilles séchées
30 cl de vin jaune (ou de vin blanc cépage savagnin)
un peu de noix de muscade
2 c.a.c de fond de volaille (ou de fond de veau) en poudre
1 feuille de laurier, 1 feuille de thym

sel, poivre
huile d’olive

Préparation de la dinde au vin jaune et aux morilles

Bon, je vous préviens, pour cette recette il faut s’y prendre à l’avance ! Si vous la faites pour le soir, faites cuire votre dinde dès le début d’après-midi ou le matin. Ou même la veille. Car il faut faire cuire la dinde au four, puis la découper avant de la faire légèrement revenir dans la sauce aux morilles. Bien-sûr, on peut tout faire d’une traite, mais ça oblige à découper la volaille quand elle est encore très chaude et c’est moins évident !

Bon, on commence par la cuisson de la dinde !

Cuisson de la dinde au vin jaune et aux morilles

En premier, d’oubliez pas de sortir votre dinde du four au moins 1 h avant la cuisson, pour éviter le choc thermique au moment de la cuisson. Sortez aussi votre beurre, car il devra être mou ! Ensuite, préchauffez votre four à 150 degrés.

Pendant que votre four chauffe, commencez à préparer votre dinde. Ficelez la bien, après avoir mis 2 gousses d’ail à l’intérieur, ainsi qu’une feuille de thym et 2 feuilles de laurier. Ensuite, décollez légèrement la peau de votre dinde au niveau des blancs, sans la casser bien-sûr. Glissez ensuite du beurre mou que vous aurez légèrement salé sous la peau au niveau des blancs. Ce beurre fondra à la cuisson et viendra nourrir les blancs pour leur éviter de sécher.

Ensuite, placez votre dinde au four à 150 degrés pendant environ 25 minutes par tranche de 500 g. En gros, pour une dinde de 4 kg, laissez la environ 3 h 30. Petite astuce : mettez votre dinde à l’envers, les blancs vers le bas. Ça évite que les blancs soient trop exposés à la chaleur et qu’ils cuisent trop vite, et donc qu’ils sèchent. Au bout d’1 h, mettez la sur le côté (sur une cuisse), et après une autre heure sur l’autre cuisse.

Préparation de la sauce au vin jaune et aux morilles

Pendant que la dinde cuit, on peut commencer à préparer la sauce aux morilles et au vin jaune. Pour ça c’est simple : récupérez vos morilles séchées et faites les réhydrater dans un peu d’eau bien chaude (pas trop d’eau car on va l’utiliser pour la sauce).

Pendant ce temps, dans une grande cocotte, faites revenir l’ail et l’oignon hachés. Faites dorer légèrement, puis déglacez avec le vin jaune (ou le vin blanc du Jura). Laissez s’évaporer légèrement et ajoutez la crème fraîche. Ajoutez les morilles réhydratées et ajoutez aussi l’eau dans laquelle vous l’avez réhydratée, pleine de saveurs ! Ajoutez aussi un peu de fond de volaille ou de fond de veau en poudre, et un peu de noix de muscade. Ajoutez aussi une feuille de laurier et une branche de thym.

Laissez mijoter une vingtaine de minutes à feu doux, goûtez et assaisonnez légèrement. Réservez en attendant que la dinde soit cuite.

Découpe de la dinde au vin jaune et aux morilles

Une fois que votre dinde est cuite, laissez reposer tranquillement au moins 15 minutes, mais vous pouvez laisse reposer plus longtemps et même refroidir. L’idée c’est de la découper, afin de la faire revenir légèrement dans la sauce avant de servir pour la réchauffer donc ce n’est pas grave si ça refroidit. Versez tout le jus de cuisson dans votre sauce aux morilles.

Découpez proprement les blancs, les cuisses, les ailes… Récupérez aussi au maximum tous les morceaux de viande collés à la carcasse : les sot-l’y-laisse, tous les petits morceaux.

Pour terminer la dinde au vin jaune et aux morilles

Pour terminer, préchauffez votre four à 210 degrés. Il suffit ensuite de placez vos morceaux de volaille découpés dans un plat allant au four, avec un peu de sauce, puis de les placer au four une dizaine de minutes à 210. L’idée c’est de réchauffer les morceaux de viande et de les faire dorer et re-mijoter légèrement dans la sauce, mais sans qu’ils baignent trop dans le jus, ce qui rendrait la peau toute molle.

Il faut donc un fond de sauce, mais pas trop. La peau doit rester globalement hors du liquide. Il ne reste qu’à servir !

 

Et voilà ! Une manière toute simple de sublimer la dinde avec de délicieuses morilles et une bonne sauce au vin jaune. Bon évidemment, il y a plein d’autres recettes originales de volaille pour Noël que vous pouvez tester : dinde aux marrons, au miel et aux épices, le chapon au foie gras, la pintade aux raisins ou le poulet aux girolles. Mais avec cette recette, vous avez vraiment le secret d’un plat festif et gourmand.

Et comme je suis quand même sympa je vous file quelques conseils pour être sûr de bien réussir cette recette.

Quelques conseils pour cuisiner la dinde au vin jaune et aux morilles

D’abord, 2-3 conseils cuisine, et puis après, des idées d’accompagnements et même d’accords mets et vins.

Dinde au vin jaune et aux morilles : séchées ou fraîches ?

D’abord, petit point ingrédients : les morilles. Evidemment, en saison, vous pouvez utiliser des morilles fraîches, mais bon, à Noël il faut bien avouer que ce n’est pas trop la saison des morilles. Et ce n’est pas grave car les morilles séchées sont généralement excellentes : ça n’altère pas vraiment le goût et la texture de ce champignon. Donc pour Noël, ça sera morilles séchées !

Avec les fraîches, la recette ne change pas vraiment. Il faut juste sauter l’étape de réhydratation, et faire revenir les morilles avec un peu d’ail avant de les ajouter à la sauce.

Réussir la cuisson de la dinde au vin jaune et aux morilles

Comme je l’ai dit dans la recette, le but de la cuisson au four est de permettre à la viande de rôtir et à la peau de devenir croustillante. Evidemment, vous pouvez toujours vous contenter de faire mijoter les morceaux de dinde dans la cocotte avec la sauce, mais à mon avis ça risque d’être dommage avec la peau ramollie. Mais je conseille vraiment d’utiliser le four pour avoir le meilleur des deux : une peau croustillante et une viande en sauce.

Donc quand vous ferez mijoter votre viande dans la sauce en fin de cuisson, évitez de trop la noyer pour que la sauce ne rende la viande toute molle. Évitez aussi de faire trop recuire les blancs, car cela risque de les sécher.

Au moment de la découper de la dinde, vous pouvez aussi faire mijoter un peu les restes de carcasse dans le jus pour faire fondre les sucs dans votre sauce bien crémeuse. Cela donnera encore plus de saveur au plat.

Quel accompagnement pour la dinde au vin jaune et aux morilles

Pour servir avec la dinde au vin jaune et aux morilles, vous pouvez opter pour plusieurs choses. Moi j’ai mis des marrons, tout simplement, parce qu’à Noël ça marche bien. Mais on peut aussi servir un risotto, des pommes dauphines, un gratin dauphinois ou encore un gratin de macaronis.

Vous pouvez aussi servir des légumes : des pommes de terre, du céleri rôti, des carottes ou encore du potimarron, des champignons de Paris… Et même des légumes verts comme de choux de Bruxelles.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *