Agneau confit au curry thaï Massamam

Agneau confit au curry thaï Massamam

Agneau confit au curry Massamam ! Changez des recettes d’agneau confit traditionnelles en essayant cette recette délicieuse aux accents thaï.

Ahh l’agneau confit ! Ca c’est une merveille ! Prenez une épaule d’agneau et faites la confire pendant des heures dans un four à température douce, et vous obtenez une viande d’agneau ultra moelleuse et fondante, avec une saveur caramélisée incroyable. C’est d’ailleurs le principe de ma recette d’agneau de 7 heure confit. Mais si on changeait un peu en y mettant des notes asiatiques ? Vous me suivez ?

L’agneau confit au curry thaï Massamam : la gourmandise franco-thaï

J’aime tellement l’agneau confit que j’ai cherché des idées pour diversifier un peu la recette. C »est là que par hasard, en me baladant du côté de Bastille, j’ai croisé un restaurant Thaï qui affichait à sa carte « Agneau de 10 heures au curry Massamam ». Et là ça a fait tilt dans ma tête (et celle de ma chérie) : MAIS OUI BIEN SÛR ! On sait que l’agneau se marie à merveille avec les épices, et en particulier la coriandre, le cumin… Donc forcément, avec les épices du curry Massamam, ça devait être une merveille !

Alors j’ai testé ! Et puis j’avoue que l’idée de mélanger une technique de cuisine très européenne (l’agneau confit) avec des saveurs très exotiques (les épices du curry thaï) me faisait bien plaisir ! Allez, je vous explique le processus !

Agneau curry thaï massamam

Agneau confit au curry thaï Massamam : la recette

Mettre une épaule (ou un gigot) d’agneau dans une cocotte avec des oignons, les épices (cumin, coriandre, cardamome noire, poivre noir, cannelle, badiane), d’ajouter un bâton de citronnelle et du gingembre, de l’ail. Vous arrosez le tout de lait de coco, refermez ensuite votre cocotte, enfournez 6 – 7 heures à 110 degrés, et laissez confire tout doucement.

Ca paraît simple pas vrai ? Vous avez raison c’est très simple ! Voilà le détail de la recette.

Ingrédients de l’agneau confit aux épices thaï Massamam

Pour 5 à 8 personnes environ

1 gigot ou une épaule d’agneau (entière ou coupée en gros morceaux)
2 gros oignons jaunes
750 ml de lait de coco environ

Les épices pour la cuisson de l’agneau confit Massamam

2-3 badiane
1 bâton de cannelle
1 c.a.s de graines de cumin
1 c.a.s de graines de coriandre
1 c.a.s de graines de fenouil
3-4 gousses d’ail

Pour la pâte de curry

3-4 longs piments rouges thaï séchés (ou à défaut un peu de pâte de piment)
3 c.a.s de graines de coriandre
3 c.a.s de graines de cumin
1 cardamome noire
1 ou 2 bâtons de cannelle
1 ou 2 clous de girofle
1 anis étoilé (badiane)
3 gousses d’ail
1 branche de citronnelle
1 morceau de gingembre de la taille d’un pouce
un peu de sucre de canne
un peu de sel (sel fumé si possible)
un peu de pâte de crevette (voir : La pâte de crevette : c’est quoi, où la trouver, par quoi la remplacer ?)

Pour finir

Des noix de cajou torréfiées
des oignons frits
quelques feuilles de coriandre fraîche
1 ou 2 carrés de chocolat noir (si je vous jure, vous allez voir)

Préparation de l’agneau confit au curry massamam

Bon alors la première étape dans cette recette c’est de faire ce qu’on appelle la pâte de curry. En gros, il s’agit de mixer ensemble des épices, de l’ail, du gingembre et un peu de piment pour faire une sorte de pâte très parfumée qui va nous servir à épicer notre viande.

Préparation de la pâte de curry massamam

Alors là c’est simple. On va d’abord faire légèrement dorer les épices dans une poêle chaude, sans rien, sans huile. C’est pour les torréfier et leur donner un petit goût toasté (pour la cardamome noire, ouvrez la pour prélever les graines !). Ensuite, on fera la même chose avec l’ail, le piment et la citronnelle, en mettant cette fois un peu d’huile (pour éviter que ça ne brûle). Une fois que tous ces ingrédients sont légèrement grillés on va les mixer, les écraser pour en faire une pâte.

Prenez donc tous vos ingrédients (les grillés, les toastés et tous les autres) et préparez vous à les mixer. Là, il y a deux écoles (comme vous le savez déjà si vous avez suivi notre article sur les curry thaïlandais) : soit on le fait de façon traditionnelle en écrasant tous les ingrédients au mortier, soit on le fait au mixeur. En théorie, la version traditionnelle permet de bien faire ressortir tous les arômes des épices. Mais moi je le fais souvent au mixeur car c’est plus rapide. Si vous voyez que c’est un peu la galère de mixer, que c’est trop sec, ajoutez un peu d’eau (un tout petit peu). Une fois que ça fait une jolie pâte, vous pouvez la goûter : elle doit être légèrement pimentée et très parfumée. Si c’est trop fort, ajoutez un peu de sucre pour adoucir !

La cuisson de l’agneau confit au curry massamam

Préchauffez votre four à 110 degrés environ.

Maintenant on va faire cuire l’agneau. Prenez votre gigot ou votre épaule d’agneau et malaxez la avec vos épices, puis placez la dans une cocotte qui ferme avec toutes les épices. Ensuite, coupez vos gousses d’ail en petits morceaux, votre oignon et ajoutez les dans la cocotte, Ajoutez ensuite le lait de coco et un peu d’eau, de façon à recouvrir votre viande à mi-hauteur. S’il reste du lait de coco, gardez le au cas où : parfois il faut en rajouter en cours de cuisson car il s’évapore ! Ajoutez dans le lait une cuillère à café ou 2 de pâte de curry et mélangez bien.

Refermez votre cocotte et laissez cuire doucement pendant environ 6 – 7 heures à 110 degrés.

La finition de l’agneau confit façon massamam

Normalement, au bout de ce temps, votre viande devrait être moelleuse à souhait, délicieusement fondante et parfumée. Mais la sauce elle, devrait en théorie être encore assez liquide (trop !). Vous allez donc sortir la viande délicatement de la cocotte. puis remettre cette cocotte sur feu doux afin de la faire réduire. Bien sûr, si jamais la sauce vous convient, laissez la comme elle est.

Goûtez votre sauce : si elle manque de parfum, rajoutez un peu de pâte de curry. Allez y petit à petit pour avoir une sauce subtile et pas trop épicée ! Ajoutez aussi un ou deux carrés de chocolat noir ! Cela va donner à votre sauce une onctuosité et une douceur supplémentaire, et le côté cacaoté va se marier à merveille avec les épices. N’hésitez pas à assaisonner : ajoutez un peu de sel au besoin, un peu de piment, ou un peu de sucre pour adoucir.

Le dressage

Il ne reste qu’à servir. Pour cela, servez simplement votre agneau préalablement coupé en morceaux dans des assiettes creuses avec une bonne quantité de sauce. Ajoutez quelques noix de cajou grillées, des oignons frits, et quelques feuilles de coriandre. Servez avec des pommes de terre rattes (parfumées au cumin c’est encore meilleur) ou si vous préférez, avec du riz thaï (mais la recette traditionnelle du curry massamam c’est avec des patates !).

 

Quelques conseils pour réussir votre agneau confit façon massamam

Agneau curry massamam

Dans l’ensemble, vous avez bien vu que c’est une recette très simple. Le plus compliqué, c’est la pâte de curry. Ensuite, il n’y a qu’à laisser confire tout doucement au four la viande avec les épices pour avoir quelque chose de très parfumé. Néanmoins, voici quelques conseils qui peuvent être utiles.

  • Pour la pâte de curry : le plus dur à écraser, c’est la citronnelle. Pour ça, je vous conseille de mixer un peu dans un mixeur classique, quitte à terminer en écrasant au mortier pour bien libérer les arômes. Ca va plus vite. Et pour ceux qui n’aiment pas trop le piment, mettez en un peu moins au départ, quitte à en rajouter après si besoin.
  • Pour la cuisson de l’agneau : vous pouvez le cuire entier, ou en morceaux déjà découpés. Moi je trouve ça meilleur entier car l’os apporte sa saveur aux chairs de la viande, et garde le moelleux. Mais coupés en gros morceaux ça marche aussi. Réduisez un peu le temps de cuisson dans ce cas (5 heures devraient largement suffire). Pendant la cuisson, les premières fois où vous ferez la recette essayez de vérifier de temps en temps qu’il reste assez de liquide dans la cocotte. En effet, avec la chaleur, même si la cocotte est fermée, la sauce finit par s’évaporer en fonction de votre four, de la cocotte etc… Quand vous saurez bien comment la sauce réagit avec votre matériel vous pourrez prévoir en avance la quantité de liquide qu’il faut pour que la cuisson se passe bien.
  • Pour la sauce : normalement, à la fin de la cuisson votre viande baigne dans un jus au lait de coco bien parfumé mais encore assez liquide. Pour que ça soit meilleur, il faut la faire réduire en la faisant chauffer. Mais tout ça, c’est à votre goût. C’est aussi à ce moment là que tout se joue : l’assaisonnement, la texture de la sauce etc… Donc allez y petit à petit, assaisonnez comme vous aimez en rajoutant de la pâte de curry doucement. Moi je ne mets presque jamais tout.
  • Pour les accompagnements : le mieux je trouve que c’est de faire des pommes de terre grenaille, ou des rattes, confites au four pendant 1 petit heure à 180 degrés avec un peu d’huile de sésame et des épices (cumin, coriandre, fenouil).

 

Et voilà, je pense que vous savez tout ! Bon appétit et dégustez bien cet agneau magique ! Et si vous aimez cette recette, n’oubliez pas de regarder aussi :

Agneau confit au curry thaï Massamam
5

3 Responses

  1. j’adore cette belle recette!

  2. Bonjour
    Je suis entrain de faire votre recette mais c’est pas tres claire concernant la preparation de la pâte de curryVois dites de faire torréfier les épices mais lequel ?
    Sachant que dans la listes des ingrédients il y a plusieurs choses cannelle gingembre anis clou de girofle on es fait quoi de tout ça ? La canelle il faut la mixer ? L’anis également ?
    Merci de m’aider

    • Couteaux

      Alors c’est simple ! Comme j’ai mis dans la recette, on fait d’abord torréfier à sec les épices, c’est à dire :

      3 c.a.s de graines de coriandre
      3 c.a.s de graines de cumin
      1 cardamome noire
      1 ou 2 bâtons de cannelle
      1 ou 2 clous de girofle
      1 anis étoilé (badiane)

      Ensuite on fait griller légèrement la citronnelle, l’ail, le piment avec un peu d’huile. Et on mélange tout ça (les épices grillés à sec, l’ail, le piment, la citronnelle) avec le gingembre et la pâte de crevette et tout ça. Au mixeur, ou au mortier si on est motivés. Donc oui badiane et cannelle sont mixés. C’est vrai que c’est un peu « dur » mais avec un bon mixeur ou un moulin à café électrique ça le fait. Et normalement le fait de les griller les rend friables. Même au mortier ça se fait, j’ai déjà testé. Après si vous n’arrivez pas à le faire c’est pas grave, ne les mixez pas, mettez les juste dans la sauce pour parfumer !

      j’espère que ça vous aidera !

Laissez un commentaire