Trianon ou royal au chocolat : la recette facile

Trianon ou royal au chocolat : la recette facile

La recette du trianon, ou royal au chocolat : un entremet au chocolat et praliné croustillant à la fois simple et délicieux.

Quand j’ai commencé à m’intéresser à la cuisine, j’ai tout de suite voulu me mettre à des trucs assez techniques et notamment de la pâtisserie. Un des gâteaux que j’adorais à l’époque c’était le trianon, ou royal au chocolat.

Vous savez, c’est ce gâteau à base de mousse au chocolat, d’une fine couche de praliné feuilleté croustillant et d’un biscuit dacquoise à la noisette. Un grand classique de la pâtisserie, qu’on trouve souvent en supermarché et dans les pâtisseries. J’adore ce dessert et ça aurait été mon kiff de réussir à le faire moi même.

Et comme j’ai les meilleurs copaings du monde, j’ai eu pour un de mes anniversaires un super cours de pâtisserie pour m’apprendre à faire ce dessert. Et en plus, comme j’ai VRAIMENT les meilleurs copaings du monde, j’ai aussi eu le droit à un super moule. Un moule en forme de goutte, de virgule ou de larme, enfin appelez ça comme vous voulez, mais un super joli moule original.

Du coup, je vous présente aujourd’hui ma recette de Trianon, dans ce joli moule !

Royal au chocolat ou trianon

 

Trianon : Ingrédients du royal au chocolat

Donc comme je le disais, le Trianon est traditionnellement composé de 3 couches. Un biscuit croquant à la noisette, un croustillant praliné feuilleté et une mousse onctueuse au chocolat. Pour les décors on utilise soit du cacao en poudre, soit des décors ou un glaçage en chocolat. Moi j’ai opté pour une glaçage, plus élégant à mon avis que le simple saupoudrage de cacao.

Pour ces 4 éléments voici les ingrédients :

Biscuit noisette du Trianon

75 g de blanc d’oeuf
40 g de poudre d’amande
40 g de poudre de noisette
65 g de sucre glace
20 g de sucre semoule
20 g de noisettes hachées

Croustillant praliné feuilleté

25 g de chocolat au lait
10 g de beurre
100 g de praliné
80 g de crêpes dentelles
5 g de fleur de sel

Mousse au chocolat

80 g de jaune d’oeuf
75 g de sucre
58 g d’eau
140 g de chocolat noir
180 g de crème liquide entière
70 g de mascarpone

Glaçage miroir au chocolat

8 g de gelatine (4 feuilles)
90 g d’eau
110 g de sucre
40g de cacao pur en poudre
75g de crème liquide à 35% MG

Généralement, je monte cet entremet à l’endroit. Donc il suffit de faire dans l’ordre de haut en bas : le biscuit noisette, le croustillant praliné feuilleté, puis la mousse, et enfin évidemment le glaçage. Le mieux c’est de faire les 3 premières couches la veille et le glaçage le jour même, pour bien laisser à l’entremet le temps de congeler avant de le glacer.

La recette du Trianon, ou Royal au chocolat

Ingrédients du biscuit noisette du Trianon

75 g de blanc d’oeuf
40 g de poudre d’amande
40 g de poudre de noisette
65 g de sucre glace
20 g de sucre semoule
20 g de noisettes hachées

Préparation du biscuit noisette du Trianon

Préchauffez le four à 170.

Pendant ce temps pesez tous vos ingrédients. Gardez vos blancs à température ambiante. Quand le four est chaud, mettez à torréfier vos poudres d’amande et de noisette au four pendant 10-15 minutes, avec les noisettes hachées.

Pendant ce temps, montez en neige vos blancs avec le sucre semoule comme pour une meringue française (1 tiers du sucre après l’autre. Sortez vos poudres et noisettes du four et laissez refroidir quelques minutes (gardez le four allumé). Ajoutez ensuite les poudres d’amande, noisette, noisettes hachées et sucre glace délicatement à votre meringue sans la faire retomber.

Placez votre moule larme sur une plaque en silicone, versez votre pâte à dacquoise à l’intérieur et faites cuire 12 minutes à 170 degrés.


 

Pendant que votre biscuit est au four, vous pouvez préparer votre croustillant praliné qu’il faudra verser sur le biscuit une fois cuit.

Croustillant praliné feuilleté pour le Trianon

25 g de chocolat au lait
10 g de beurre
100 g de praliné
80 g de crêpes dentelles
5 g de fleur de sel

Préparation du croustillant praliné feuilleté pour le Trianon

Sur feu doux, faites fondre le beurre et le chocolat, ainsi que le praliné. Une fois bien fondu, ajoutez hors du feu les crêpes dentelles écrasées et la fleur de sel. Versez ensuite dans le moule par dessus votre dacquoise. Laissez figer au frais.


 

Laissez votre biscuit et votre croustillant bien refroidir et préparez votre mousse.

Pour la mousse au chocolat du Trianon

80 g de jaune d’oeuf
50 g de sucre
38 g d’eau
140 g de chocolat noir
180 g de crème liquide entière
70 g de mascarpone

Recette de la mousse au chocolat du Trianon

Pour faire un Trianon ou un Royal au chocolat, on fait une mousse à base de « pâte à bombe ». Une pâte à bombe en gros, c’est des jaunes d’oeufs mélangés à un sirop et chauffés légèrement pour que la préparation mousse et devienne très aérienne. Dans cette mousse on ajoutera le chocolat, et enfin une crème fouettée avec du mascarpone. En principe, ça donne une mousse très onctueuse et légère.

On va commencer par faire la crème fouettée, en fouettant tout simplement la crème liquide et le mascarpone jusqu’à ce qu’elle soit bien aérienne, mais pas trop ferme. Réservez au frigo.

Ensuite, préparez le sirop pour la pâte à bombe : mélangez l’eau et le sucre et faites chauffer jusqu’à ébullition puis laissez bouillir environ 2 3 minutes (le sirop doit atteindre environ 121 degrés pour ceux qui ont un thermomètre, sinon tant pis). Ensuite, sortez le sirop du feu, et prélevez en 65 g (jetez le reste, ça sera pas grand chose). Ensuite, laissez ce sirop refroidir. Pendant ce temps, préparez un bain marie. Quand le sirop n’est plus trop chaud, mélangez le aux jaunes d’oeuf, placez le tout immédiatement sur le bain marie, et faites chauffer vers 55 degrés. Ensuite, munissez-vous d’un batteur électrique et battez cette préparation jusqu’à ce qu’elle triple de volume. C’est la pâte à bombe.

Etape suivante, faites fondre le chocolat doucement, et ajoutez le à votre pâte à bombe. Mélangez bien pour obtenir une mousse homogène. Il ne reste qu’à incorporer la crème fouettée à cette préparation et votre mousse au chocolat est prête.

Versez la alors dans le moule par dessus votre biscuit et votre croustillant, et placez le tout au congélateur.


 

Laissez votre gâteau au congélateur au moins 5 heures, mais dans l’idéal toute une nuit pour qu’il ait le temps de bien congeler. Ensuite, le jour-même, il ne reste qu’à glacer le gâteau.

Glaçage miroir au chocolat

8 g de gelatine (4 feuilles)
90 g d’eau
110 g de sucre
40g de cacao pur en poudre
75g de crème liquide à 35% MG

Là c’est tout simple. Mettez vos feuilles de gélatine à tremper dans de l’eau bien froide.

Pendant ce temps, faites chauffer l’eau et le sucre jusqu’à l’ébullition. Ajoutez le cacao en poudre, et mélangez bien pour avoir un mélange homogène. Ajoutez la gélatine pour qu’elle se dissolve bien, puis la crème liquide hors du feu.

Mixez au mixeur plongeant pour que le mélange soit parfaitement lisse, en faisant bien attention à ne pas faire de bulles. Laissez refroidir, et versez sur votre gâteau à peine sorti du congélateur lorsque le glaçage est à 35 degrés environ.

 

Et voilà le résultat avec les bougies pour les 5 ans de la ptite nièce !

 

Trianon Royal au Chocolat Praliné

Trianon ou royal au chocolat : la recette facile
Notez recette recette !

4 Responses

  1. Alors la Chapeau! je prepare toujours des entremets avec une boule au ventre, de peur de me retrouver avec un Picasso^^, mais non seulement tu as reussi le tien,mais en plus dans un moule pas standard. Bravo!!

    • Couteaux

      haha oui c’est dur les entremets ! mais bon avec un peu de pratique on se rend compte que souvent on se plante juste car on veut aller trop vite. Exemple : j’ai souvent tendance à utiliser mon glaçage alors qu’il est trop chaud ! Du coup ça fige pas et ça fait un truc dégueulasse ! Maintenant que ça m’est arrivé 1 ou 2 fois j’ai compris ! haha

  2. Bonjour,
    Quand vous dite « praliné » qu’utilisez vous exactement ? (je le fais généralement avec de la pralinoise, mais 2 ou 3 fois sur 10 le croustillant est trop dur sans que j’arrive à me l’expliquer)

    • Couteaux

      Alors pour le praliné, il s’agit d’une pâte (relativement liquide) qu’on fait en mixant ensemble des noisettes et des amandes caramélisées.
      Le procédé est simple et il y a plein de recettes sur le net (j’en mettrai une un de ces jours ici). Il faut faire fondre et caraméliser du sucre à sec dans une casserole, y ajouter les fruits secs (noisettes, amandes, ou même pistache ou autre). Ensuite remuer pour bien enrober les fruits avec le sucre caramélisé. Puis continuer à remuer jusqu’à ce que le sucre redevienne « sableux », puis qu’il refonde à nouveau. Ensuite vous prenez le tout et mixez pendant de longues minutes jusqu’à ce que ça devienne liquide.

      Sinon ça s’achète aussi tout prêt dans des boutiques spécialisées ou sur internet ! Si vous avez d’autres questions n’hésitez pas ! Cela dit c’est vrai que moi aussi ça m’arrive d’avoir un croustillant trop dur… Souvent c’est car je le fais trop épais.

Laissez un commentaire