Quel vin huitres accord

Accords mets et vins : quel vin avec les huîtres ?

Quel vin boire avec les huîtres ? Voilà la grande question des amateurs. Muscadet, chardonnay, riesling : de nombreux accords sont possibles pour servir du vin avec les huîtres. Tentons d’y voir plus clair.

Les huîtres, généralement on adore ou on déteste, mais quand on les aime, on ne compte pas, et on y va au moins par douzaine(s)… Alors quand les mois « en r » arrivent, on veut profiter pleinement de la dégustation en accordant les huîtres avec les meilleurs vins possibles. Voici nos recos d’accord mets et vins pour être au top !

Quel vin avec les huîtres crues, natures ?

Commençons d’abord par les huîtres crues, « natures », le plateau d’huîtres classique. Qu’on les déguste avec ou sans citron (un débat dans lequel on ne rentrera pas, désolé les puristes) la recommandation générale pour les huîtres, c’est le vin blanc. Parce que bon, dans tous les cas, le goût le plus marqué de l’huître, c’est la minéralité et l’iode, et pour ça, c’est le vin blan qui marche le mieux.

Vin et huîtres – option 1 : les vins du Muscadet

Comme les huîtres sont un plat simple (ingrédient brut, non préparé), on préfère rester simple et classique et opter pour un bon petit vin blanc sec, bien vif et minéral, pour s’accorder avec la fraîcheur, la minéralité et l’iode des huîtres. En la matière, le muscadet est bien-sûr idéal, grâce à sa trame droite et tranchante, sa fraîcheur et sa minéralité et ce n’est pas pour rien qu’il reste le choix le plus classique et le plus répandu pour accompagner les huîtres. Là où vous pouvez surprendre, c’est en choisissant un très bon vin du Muscadet – qui restera pour autant abordable – : on vous recommande par exemple des domaines comme Jo Landron, le domaine de l’Ecu, Jérôme Bertaudeau ou encore Bonnet-Huteau.et Luneau-Papin.

Vin et huîtres – option 2 : le chardonnay, en particulier le chablis

Deuxième option parmi les plus connues et répandues – à juste titre -, celle du chardonnay, et plus spécifiquement les chablis. Ici, le vin sera un peu moins vifs que le muscadet – tout en restant tout de même frais – mais partage avec lui la même trame minérale parfaitement adaptée aux huîtres. Ce sont des vins particulièrement fins. On parle bien ici de chablis générique (« villages ») : pas besoin de sortir de sortir un premier ou grand cru pour un plateau d’huîtres ! Enfin, privilégiez les cuvées qui ne sont pas élevées sous bois, avec une saveur peut-être trop puissante et trop décalée avec les huîtres.

Vin et huîtres – option 3 : le riesling

Une option que nous aimons bien : accorder les huîtres avec du riesling. Mais attention, il faut un riesling vraiment sec, sans sucres résiduels ni suavité marquée, un profil bien droit et minéral, plutôt que trop porté sur les arômes variétaux de ce cépage. Il y a de très bons riesling qui remplissent ces critères : Marcel Deiss, Albert Mann ou Zind-Humbrecht. Mais il faut avoir le budget !

Vin et huîtres – option 4 : le sauvignon

Autre option que connaissent bien les Bordelais comme nous : l’accord huîtres et sauvignon. Qu’il s’agisse de vins de Bordeaux (Pessac-Léognan, entre-deux-mers) ou de Sancerre et Pouilly-Fumé, ou même d’ailleurs, l’idée reste la même : ce cépage donne des vins très aromatiques, aux arômes très typiques d’agrumes et de buis, de fleurs, et bien acides en bouche, ce qui en fait un parfait allié pour les huîtres et d’autant plus si vous y mettez une touche de citron ! 😉

Vin et huîtres – option 5 : le champagne

Enfin, si vous cherchez quelque chose de plus festif, pour les fêtes de fin d’année ou toute autre occasion, l’accord huîtres et champagne est génial ! Il faut dire que c’est un vin d’une grande finesse, dotée d’une belle acidité et d’une plus ou moins grande minéralité, provenant de ses sols crayeux . Privilégiez les cuvées peu ou non dosées et des blanc de blancs (même si ce n’est pas une obligation) : ils seront plus frais, moins vineux et souvent à la minéralité plus marquée.

Ce ne sont là que des idées indicatives, il existe plein d’autres possibilités. Vous avez compris l’idée : un met aussi fortement iodé que l’huître nécessite un vin blanc frais et minéral. Il s’agit donc en général plutôt de vins septentrionaux que du Sud.

Quel vin avec les huîtres chaudes, cuisinées ?

Maintenant, passons aux huîtres chaudes. Car oui, les vins à boire avec des huîtres chaudes ne seront pas forcément les mêmes que ceux que vous allez boire avec un plateau d’huîtres natures. Bon, d’une manière générale, si l’huître n’est pas trop transformée, qu’on reste sur des huîtres acidulés, vous pouvez garder les mêmes lignes directrices.

Mais les huitres cuisinées, chaudes (pochées ou gratinées par exemple), se montrent plus fondantes et la minéralité et l’acidité sont moins fortes. On a donc la possibilité d’élargir un peu la gamme des choix, et de partir sur des vins moins vifs et un peu plus onctueux.

On pense par exemple à des blancs de Bourgogne (Mâconnais ou Côte Chalonnaise) ou des champagnes bien amples par exemple.

Mais surtout, si vous cuisinez des huîtres chaudes, le vin que vous allez servir va largement dépendre des goûts qui vont accompagner votre huître. Par exemple, si vous essayez les huîtres à la crème de curry, vous pouvez choisir un blanc d’Alsace, un gewurtzraminer, ou dans une autre région, un jurançon. Si vous vous lancez dans des accords terre-mer, comme l’huître gratinée au chorizo, ou à la saucisse, c’est plus compliqué car l’huître appelle plutôt le vin blanc, et la charcuterie appelle plutôt le rouge… Donc il faut trouver un terrain d’entente : pourquoi pas un vin blanc du Sud, voire de Corse, des vins alcooleux, avec du caractère… Mais il faut être prudent sur le dosage de votre terre-mer.

Quel vin avec les huîtres de Marennes, les huîtres de Belon… ?

Ah et pour finir, sachez que les spécialistes, les puristes, les plus dingues d’huîtres considèrent que selon leur provenance, les huîtres peuvent être assez différentes pour mériter des vins différents… Alors bon, nous on est pas assez calés en huîtres pour vous faire des accords différenciés selon les types d’huîtres, mais de toute façon, est-ce que c’est pas un peu too much franchement ?

Bonne dégustation, et n’oubliez pas la règle d’or : on ouvre les huîtres avant d’ouvrir le vin. Histoire d’y voir clair et d’éviter les blessures !

Voir aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *