Kapunka : la cuisine thaï au top niveau ?

Kapunka : la cuisine thaï au top niveau ?

Petite virée au Kapunka, restaurant thaï du IIème arrondissement de Paris. 

Vous connaissez notre passion pour la cuisine thaï pas vrai ? Entre notre super pad thaï, notre boeuf sauté au basilic thaï et notre curry rouge au lait de coco… Bref on mange thaï quasiment toutes les semaines et c’est presque une de nos cuisines préférées.

Donc quand on cherche un resto thaï, on peut dire qu’on est un peu exigeants, à la limite de l’obsessionnel même. Du coup quand mon super pote Ben (qui est un estomac sur pattes comme moi) m’a parlé de Kapunka, j’avoue que j’ai eu un moment d’hésitation, voire un léger scepticisme . Un resto tenu par deux frenchies, qui propose une cuisine pas vraiment donnée… Y’avait intérêt à ce que ça soit le kiff du siècle sinon….

Kapunka : la cuisine thaï maîtrisée sur le bout des doigts

Escapade donc au Kapunka pour finalement tester cette fameuse cuisine thaï. Paumée dans la petite rue Saint-Sauveur, juste en face du Big Fernand et ses burgers frenchies, la salle du Kapunka est pour le moins exiguë : quelques petites tables d’un côté, et des tables hautes et tabourets de bar de l’autre.

La petite salle du Kapunka
La petite salle du Kapunka

Au menu, une bonne rasade de saveurs asiatiques, et les plats les plus emblématiques du registre culinaire thaï : tom kha kaï, pad thaï, curry rouge, mais aussi mikati, riz sauté, salade de papaye verte. De quoi se taper une bonne échappée dans les contrées lointaines du Siam.

Et là c’est la claque ! Très honnêtement, la bouffe est dé-li-cieuse. Je vous décris le pad thaï du Kapunka : une énorme assiette de nouilles de riz, coulantes d’une sauce épicée absolument machiavélique de saveurs et de finesse, une constellation de morceaux de poulets, surmontés de tous les petits légumes qui vont bien (ciboulette thaï, pousses de soja…). Des cheveux d’ange d’oeuf frit par dessus, la bonne poignée de cacahuètes pilées qui titillent la bouche, le citron vert qu’on presse à grande giclée… Et le piment ! C’est un véritable petit trip à Bangkok et une explosion de saveurs.

Pad Thai Poulet - Kapunka
Pad Thai Poulet – Kapunka

Pour ceux qui salivent pas déjà, on peut parler des curry, tout aussi dingues, bien crémeux et bien épicés, bien plus subtils que ce qu’on trouve dans les thaï très moyens de Paris. Dans le lot on a aussi testé la salade de papaye verte, avec une papaye bien acidulée et encore croquante, pimentée juste comme il faut… un classique parfaitement maîtrisé. Le Mikati ? Là aussi super bon, des nouilles qui se tiennent nickel, une sauce crémeuse au lait de coco.

Bref, dans la cuisine du Kapunka on retrouve un peu de ce qui fait l’essence de la cuisine thaïe, un jeu d’équilibriste entre des saveurs puissantes mais subtiles à la fois, des textures qui dansent la salsa, et une bonne dose d’épices. Le Pad Thaï ? c’est sans doute un des meilleurs que j’ai mangé, allez, j’avoue, même meilleur que ma recette (à retrouver ici).

Petit bonus pour les gros mangeurs, on peut prendre son pad thaï en mode « hyper protéiné » avec double ration de poulet, ou encore, roulé dans une omelette. Si c’est pas mignon de penser aux morfales que nous sommes ?

Mikati Kapunka
Mikati – Kapunka

Kapunka : grande cuisine et petite salle

Et vous savez ce qui est vraiment dommage quand on fait une cuisine aussi bonne ? Quand ça suit pas en salle.

Rien de franchement désagréable dans l’accueil, mais le service est plutôt à la cool : un peu trop même parfois. Quand on appelle le Kapunka pour réserver une table pour 6 et qu’on se retrouve parqué à une table de 4 avec une personne à chaque bout sur un minuscule tabouret on est un peu énervés. Surtout quand on a tellement peu de place qu’il faut se lever en plein repas pour laisser passer ses voisins des autres tables. Mais le clou du spectacle, c’est quand on nous dit gentiment que si on voulait plus de place il fallait aller au Monsieur K, la version gastronomique du Kapunka (qui est quand même un poil plus cher). Pas cool.

Bon, on pardonne (à moitié) car c’est un concept un peu street-food, mais faut pas déconner : on demande pas le service du 39V, mais la réservation dans un resto, ça doit rester sacré, et le minimum pour bien bouffer c’est d’être bien installé. Donc si comme nous vous voulez faire découvrir ce resto à un groupe de potes : abstenez-vous. Par contre, si vous voulez y bouffer à deux tranquille, c’est l’adresse parfaite pour s’illuminer les papilles avec des saveurs thaï sublimes. D’ailleurs, maintenant, quand on y retourne, c’est juste tous les deux.

Kapunka : infos et prix

51 rue Saint Sauveur, 75002 Paris
09 81 90 15 48
Prix : 13,50 le pad thaï, 7 euros les entrées

2 Responses

  1. Merci Couteaux et tirebouchons pour cet article !
    Il serait néanmoins important de mettre la bonne adresse et le bon numéro de téléphone :

    Kapunka
    51 rue Saint Sauveur, 75002 Paris
    09 81 90 15 48

    Afin que vos fidèles lecteurs ne se retrouvent pas devant un établissement fermé depuis aout 2015.

    Merci et à bientôt !
    Clarissa de l’équipe Kapunka

    • Couteaux

      Merci c’est modifié ! Je ne savais pas qu’il était fermé rue Richelieu puisque désormais nous allions toujours rue Saint Sauveur ! En tout cas, à bientôt chez Monsieur K 😉

Laissez un commentaire