Le 39V, restaurant gastronomique de Frédéric Vardon

Le 39V, restaurant gastronomique de Frédéric Vardon

Notre avis sur le restaurant 39V, après une super soirée d’anniversaire passée à déguster la cuisine de Frédéric Vardon.

Bon il était plus que temps qu’on vous parle de ce resto. Après tout ça va faire presque 3 mois qu’on l’a essayé… Alors pour commencer je voudrais mettre les choses au clair pour ceux qui, comme nous à l’époque, pensent que ce resto se dit « Trente Neuf Vé ». Non ! Le chef a beau s’appeler Frédéric Vardon, le V n’est pas son initiale, mais le chiffre 5. Parce que le resto est au 39 avenue George V. Quand on le sait, on se dit que c’est évident, mais vu qu’on est un peu teubés on avait pas fait le lien.

Bref maintenant que cette présentation de rigueur est faite, entrons un peu dans les détails. Frédéric Vardon, le chef, est notamment passé par les brigades d’Alain Ducasse et d’Alain Chapel, et possède 1 étoile au Guide Michelin depuis 2012 pour sa cuisine au 39V.

Et donc c’est à Monsieur Vardon qu’on a fait confiance pour le repas de mon anniversaire. Retour sur une soirée mémorable, et découvrez notre avis sur la cuisine du 39V.

Commençons par le cadre. Niveau quartier on peut dire que le 39V est plutôt bien loti, au cœur du 8ème, tout près des Champs Élysées. La salle en elle même est au dernier étage d’un grand immeuble, et possède une très jolie terrasse bordée de baies vitrées. Nous on a pas pu en profiter parce qu’on était en plein mois de septembre et qu’en plus il pleuvait, mais l’été ça doit être vraiment ouf. De jolies tables, une déco moderne en restant sobre, une cave à vin vitrée, toute la salle est plutôt sympa.

Le 39V de Frédéric Vardon : dégustation et avis

On nous installe, et on nous apporte directement de petits amuses bouches : gougères au fromage.

Puis pour commencer, une jolie entrée : velouté d’orties et oeuf de caille aux petits légumes et shiso. Le chef revisite la soupe d’orties classique française en lui apportant quelque chose de très raffiné et d’exotique à la fois. Un très bon plat.

Le 39V : les entrées

Restaurant 39 V - Vardon - Velouté d'orties, oeuf de caille, shiso
Restaurant 39 V – Vardon – Velouté d’orties, oeuf de caille, shiso

Ensuite, une première entrée incroyable : bisque de langoustine, crème de truffe, et petits légumes. Des arômes puissants, parfaitement justes et équilibrés, une petite duxelle de légumes très agréable qui apporte de la texture. On peut dire que ça commence bien, avec une chérie émerveillée par ce plat.

Restaurant 39 V - Vardon - Bisque de langoustine, crème de truffe
Restaurant 39 V – Vardon – Bisque de langoustine, crème de truffe

Ensuite vient une deuxième entrée, peut-être l’un des meilleurs plats du diner. Ravioles de potiron et cèpes. Les petites ravioles de potiron fondant reposent sur une duxelle de cèpes avec une sorte de condiment tomaté et bien corsé. Un carpaccio de cèpes surmonte le tout et une petit émulsion de potimarron apporte un peu de légèreté au plat. Une merveille. Toutes les saveurs se marient à la perfection, les jeux de texture sont top. Bref c’est trop bon, vraiment.

Restaurant 39 V - Vardon - Ravioles de potiron aux cèpes
Restaurant 39 V – Vardon – Ravioles de potiron aux cèpes

Ensuite, les plats. Pour moi ça sera un beau morceau d’aigle-bar, cuisiné avec une déclinaison de choux fleurs colorés et un jus corsé aux épices. Esthétiquement c’est top. La cuisson du poisson est parfaite, les légumes sont excellents, juste légèrement croquants comme il faut, et le jus est sublime. Bien corsé, c’est presque aussi fort qu’un jus de viande, légèrement épicé, et ça donne un charme fou au plat, qui sans ça aurait peut-être été un peu fade. En tout cas, c’est de la bombe. Pour accompagner, un petit vin blanc très sympa conseillé par le sommelier.

Les plats du 39V

Pour ma chérie, une classique caille aux raisins, polenta croustillante et petits légumes. Là encore rien à redire sur la viande qui est hyper moelleuse. Le jus légèrement sucré et acidulé est topissime, les petits raisins quasiment confits sont parfaits, et les légumes à la hauteur.

Restaurant 39 V - Vardon - Caille aux raisins et polenta croustillante
Restaurant 39 V – Vardon – Caille aux raisins et polenta croustillante

Deux très jolis plats, qui ne brillent pas forcément par leur originalité et leur excentrisme, mais sont délicieux et gourmands.

Le 39V côté desserts

Avant de passer au dessert, on nous amène une petite assiette de fromages affinés, accompagnés de leurs pains spéciaux, aux fruits secs. Rien à dire : je ne sais pas d’où venaient les fromages mais ils étaient tous très bons. Et puis avec ça, on a eu le droit à une déclinaison de pains originaux, aux fruits secs notamment, qui étaient super bons. En plus le serveur vous conseille sur l’accord « pain – fromage » !

Restaurant 39 V - Vardon - Fromages
Restaurant 39 V – Vardon – Fromages

Et enfin les desserts. Pour ma chérie, déclinaison de poire sur une panacotta à la fève de tonka, un petit verre de vodka amaretto et jus de poire bien frais. La poire sous toute ses formes est délicieuse, sucrée, moelleuse, acidulée, caramélisée… La panacotta à la fève de tonka bien parfumée s’équilibre à merveille avec la poire. De mon côté on reste dans le chocolat, avec un crémeux chocolat, sur un biscuit sablé et cacahuètes, accompagnés d’une glace au lait. Un dessert ultra élégant, tout en finesse, et plutôt très bon. J’ai un peu regretté que les cacahuètes ne soient pas un peu caramélisées, ce qui aurait peut-être cassé leur côté gras et équilibré un peu plus le plat, mais dans l’ensemble c’est vraiment une bonne idée.

Pour terminer, on nous apporte quelques mignardises : une petite tartelette à au pamplemousse exquise, et de petits financiers aux amandes. Enfin, avec l’addition, quelques caramels mous, excellents aussi.

Restaurant 39 V - Vardon - Mignardises
Restaurant 39 V – Vardon – Mignardises

Notre avis sur le 39V :

Difficile de dire ce que l’on retiendra de cette superbe soirée tellement tout était bon. Peut-être un petit coup de cœur pour les deux entrées, qui étaient vraiment fabuleuses. Toutes les petites attentions aussi, des pains spéciaux aux mignardises, des conseils des serveurs et du sommelier. La justesse des plats et des assaisonnements. Drôle et agréable sensation aussi de sortir d’un restaurant étoilé en ayant vraiment le ventre plein à ras bord (un conseil, n’abusez pas sur le pain et tous les petits à côtés, si vous voulez avoir le place de goûter à tout).

Vraiment une soirée mémorable, avec un menu sans doute un petit poil plus cher que ce qu’on peut trouver dans d’autres restaurants de cette gamme, mais qu’on ne regrette pas (un peu plus cher que le restaurant Sola par exemple, une étoile au Michelin également).

Restaurant 39V : infos et prix

39V, 39 avenue George V, 75008, Paris
Téléphone : 01 56 62 39 05
Site Web : 39 V
Prix : 40-50 (déjeuner), 90 – 125 (dîner), accord mets et vins 70.
Ouvert du lundi au vendredi de 12h30 à 14h30 et de 19h30 à 22h30

 

Laissez un commentaire