Le Siseng, bao burgers et street-food asiat’ en folie

Le Siseng, bao burgers et street-food asiat’ en folie

Le Siseng est un petit take away asiatique situé le long du canal Saint-Martin. On y déguste plein de petits plats d’inspiration asiatique, et notamment le fameux bao burgers, mais aussi des tom kha kai ou encore des springrolls.

Avec tout le buzz que fait Siseng, on vous avoue que ça fait un bon moment qu’on voulait tenter le coup nous aussi. Le comptoir street-food asiatique est déjà bien connu des amateurs de burgers pour son fameux « Bao Burger », un burger à l’asiatique, ou les buns sont remplacés par des bao (une bonne brioche chinoise dont Adeline Grattard est une ambassadrice). Mais il faut savoir que l’endroit n’est pas seulement une cave à burger. On y fait en fait toutes sortes de petits plats asiatiques modernisés et légèrement twistés pour offrir une cuisine sympa et goûteuse. Prêts pour l’aventure street-food asiatique au Siseng ?

Le Siseng : comptoir street-food asiatique

Stéphane Siseng, le fondateur du lieu, est un équilibriste. Il surfe sur toutes les tendances : cuisine fusion, street-food, influences asiatiques, burger…  Ça ne fait pas très longtemps que l’endroit est ouvert et il a déjà fait son bout de chemin dans la communauté des aficionados de la bouffe asiatique et du street-junk-good-food (rayez les mentions inutiles). Dans un cadre plutôt sympa (au bord du Canal Saint Martin) et avec sa petite salle un peu étriquée, le Siseng a l’air d’être toujours plein, plein de jeunes (et moins jeunes) branchés qui dégustent des cocktails chelous et des rouleaux de printemps. L’affaire marche très bien, et on va vous expliquer pourquoi.

Le Siseng : qu’est-ce qu’on mange ?

La carte du Siseng est basée sur un tryptique qu’on aime bien : simple, cohérente, efficace. Des petites entrées d’inspiration asiatique (rouleaux de printemps, croquettes de boeuf au curry…), quelques plats là aussi plutôt orientaux (Tom Kha Kaï, nouilles sautées, bò bún…), et surtout, le fameux Bao Burger. Parce que oui, si le Siseng marche et qu’il n’est pas juste un énième spot à street-food asiat’, c’est parce qu’il a un concept : le burger à l’asiatique, ou bao burger.

Les Bao Burgers du Siseng :

Bao Burgers - Siseng Restaurant Paris X
Bao Burgers – Siseng Restaurant Paris X

Le bao burger c’est LE truc du Siseng pour faire craquer les parisiens, et c’est original. Pour remplacer le traditionnel pain à burger, on a des buns façon bao légèrement toastés qui donnent un côté vraiment brioché très agréable, bien moelleux et légèrement sucré au burger. Ensuite à l’intérieur, on a une garniture qui varie sur des notes asiat’: on a le choix entre un steak haché de boeuf aux cinq épices avec son beignet d’oignon, et une escalope de poulet pané, accompagné d’un petit coleslaw épicé.

Que ce soit celui au boeuf aux cinq épices, ou celui au poulet pané, on a une viande bien tendre et des mélanges de saveurs au poil, une belle harmonie. Nous on a vraiment kiffé celui au boeuf (on ira même jusqu’à dire qu’il est aussi bon que le Bartholomé du Big Fernand, sérieux) mais franchement les deux valent le détour. Et avec ça, on prend bien sûr les frites de patates douces et on adore ! Des frites moelleuse avec un léger côté sucré très agréable.

Le Siseng et sa street-food asiat’ :

Mais chez Siseng on peut aussi déguster plein de petits trucs : des cromesquis de risotto à la citronnelle, par exemple. Des petites boules croustillantes avec leur cœur de risotto tout moelleux et bien chaud, parfumé à la citronnelle et au lait de coco. Orgasme culinaire ?

Il y a aussi des rouleaux de printemps, notamment ceux à la poitrine de porc. Parfaitement roulés, ultra frais et savoureux, le genre de street-food que je veux bien manger tous les jours quoi.  Dans le registre des bouchées addictives du Siseng, il y a aussi les croquettes de bœuf au curry rouge. Encore un cromesquis, pané juste comme il faut et légèrement croustillant, cachant un cœur de bœuf effiloché agrémenté du parfum chaleureux du curry rouge (si vous cherchez la recette du curry rouge, c’est ici avec notre Poulet thaï au lait de coco et curry rouge).

En bonus, il servent la meilleure citronnade du monde ! Un mélange de jus de citron, d’aloe vera, de piment de Cayenne et de miel, un vrai délice !

Rouleaux de Printemps Siseng Paris
Restaurant Siseng Paris – Rouleaux de Printemps

Le Siseng, ça vaut le coup ?

En résumé, oui, le Siseng ça vaut le coup. La bouffe est très bonne, c’est plutôt « abordable », quoi que si on veut prendre plein de petits trucs à goûter ça revient vite cher. Les plats sont originaux, bien faits, et on prend son pied.

Bon, après il faut avouer 2 choses : on est parfois super serrés sur les tables, et pas toujours hyper bien installé. C’est même un peu ambiance surbooking des fois. Et deuxième chose, conséquence de la première : le service est un peu long et bordélique. Imaginez notre tête quand on nous annonce après 40 minutes qu’on a perdu notre commande et qu’elle va être relancée. 1 heure pour un burger quoi ! Mais bon l’erreur est humaine. et les serveurs se sont excusés en nous offrant un pichet de limonade (et vu comment on l’a adoré ça nous a fait oublier cette longue attente !).

En bref, le Siseng est vraiment une bonne adresse, la nourriture est pleine de saveurs et devrait ravir les amateurs de street food asiatique. Petit conseil : allez-y assez tôt si vous ne souhaitez pas faire la queue, ou bien prenez à emporter !

Informations, horaires et prix – Siseng, Paris:

82 Quai de Jemmapes – Paris 10ème
Ouvert de midi à 15h30 et de 19h à 23h. Fermé lundi.
01 42 06 62 54
Entre 15 et 30 euros
Site web : Siseng.fr

Le Siseng, bao burgers et street-food asiat’ en folie
Notez recette recette !

2 Responses

  1. BeerLao et frites de patate douce avec la petite sauce parfaite complète le tout.
    En effet une très chouette adresse pour manger sur le pouce !

  2. Je confirme comme HoMi, une adresse de bao au top, notamment celui au poulet !

Laissez un commentaire