Schiste 2012, Domaine des Ardoisières (Savoie)

Schiste 2012, Domaine des Ardoisières (Savoie)

Les vins blancs du domaine des Ardoisières sont une véritable tuerie, mon blanc sec préféré du moment !

C’est un petit domaine situé dans le vignoble savoyard, à Freterive, près de Chambéry. Il a été créé en 1998 par Michel Grisard, aidé de Brice Omont, qui ont replanté un vignoble historique (qui existait avant guerre). Le vignoble de 13 hectares est réparti en deux secteurs : le coteau de Cevins et celui de Saint-Pierre de Soucy.

Ce petit domaine de Savoie a séduit de nombreux grands chefs comme Pierre Gagnaire et Guy Savoy qui le propose à leurs cartes.

Le domaine, certifié en biodynamie, produit deux vins rouges (Argile et Améthyste) et trois vins blancs (Argile, Schiste et Quartz). J’en ai goûté deux : Argile blanc et Schiste, deux blancs sublimes.

Domaine des Ardoisières, Schiste 2012 : dégustation

La cuvée Schiste provient du Coteau de Cevins. Elle est composée à 40% de Jacquère, 30% de roussanne, 20% de malvoisie et 10% de mondeuse blanche. Elle est élevée un an en barriques. Elle arbore une robe jaune pâle et le nez se montre assez expressif et d’une grande finesse, amenant des notes minérales, fruitées, florales. La bouche apporte de la rondeur et de l’ampleur, avec un beau gras et un très bel équilibre. Le vin était déjà très beau aujourd’hui, mais je regrette un peu mon impatience et la prochaine fois je le mettrai en cave deux ou trois ans, il n’en sera que meilleur !

Prix : environ 29 euros. C’est sur que c’est pas donné, mais la qualité est à la hauteur et si vous souhaitez goûter les vins de ce beau domaine, sans trop vous ruiner, vous pouvez également commencer par Argile blanc, deux fois moins cher que Schiste et déjà tellement bon !

Conseils de dégustation :

Nous, on l’a bu en apéritif et sur un petit plat du chef : linguine aux gambas, écume de verveine et jus de têtes et ça marchait très bien ! De manière générale, il s’accorde bien aux poissons et aux crustacés et surtout, il se suffit à lui même en apéritif

Attention, les bouteilles sont fermées avec un subouchage en cire, alors petit conseil : n’essayez pas comme moi de découper la cire (même proprement), on en met partout. J’ai appris après coup qu’il suffisait d’y enfoncer le tire-bouchon au travers et d’ouvrir la bouteille normalement (en tirant un peu plus fort tout de même).

Laissez un commentaire