Les Fables de la Fontaine : le bistrot étoilé du 7ème, Paris

Les Fables de la Fontaine : le bistrot étoilé du 7ème, Paris

Petite visite (invitée) au restaurant « Les Fables de la Fontaine » (1 étoile Michelin), à la découverte de la cuisine créative de la plus jeune étoile de France.

S’il y a un restaurant qui fait parler depuis le début de l’année, c’est bien les Fables de la Fontaine. Le restaurant, étoilé depuis 10 ans, a fait sa révolution en 2015 : la nouvelle taulière des lieux, Julia Sedefdjian, a succédé l’an dernier à Anthony David, et a décidé de tout changer.

Elle a revu la carte et les prix, en proposant des plats moins onéreux, une cuisine raffinée mais centrée sur des produits plus accessibles : du lieu plutôt que du cabillaud, du maigre plutôt que du bar… Le restaurant a aussi été remis à neuf : travaux, déménagement des cuisines, agrandissement… C’est tout le positionnement du restaurant qui a été revu, pour une atmosphère un peu moins guindée et une cuisine plus accessible. Et malgré ça, en 2016, la décision du Michelin tombe : Les Fables gardent leur étoile, et Julia Sedefdjian, à 21 ans, devient la plus jeune étoilée de France (et l’une des 17 femmes récompensées par le guide).

Alors forcément, quand Les Fables de la Fontaine nous ont proposé gentiment une invitation pour venir goûter à cette nouvelle carte, nous avons accepté avec enthousiasme.

Les Fables de la Fontaine : restaurant étoilé Paris, 7ème

Restaurant Les Fables de la Fontaine - Paris 7ème
Restaurant Les Fables de la Fontaine – Paris 7ème

Rendez-vous donc aux Fables de la Fontaine, Paris, 7ème, pour essayer la cuisine de la plus jeune étoilée de France.

Première impression : les travaux de la salle sont plutôt une réussite. La déco, sobre, toute en bois et en tons clairs est assez stylée. Les serveurs sont plutôt aux petits soins, sympas, sans être trop formels.

Et au niveau de la carte, l’impression est également plutôt sympa. Au déjeuner on peut choisir un menu à 25 euros (entrée et plat), ou préférer déguster les plats signatures de la chef qui sont à la carte. Le soir, un menu « carte blanche » à 70 euros, et la carte toujours disponible. L’offre est plutôt orientée sur les produits de la mer (la spécialité de la jeune chef), mais on y trouve aussi des plats de viande appétissants.

Le restaurant Les Fables de la Fontaine, dans l’assiette

De notre côté, on est partis essayer cette jolie table au déjeuner.

Au rayon des amuses-bouches, le restaurant propose de petits délices divers et variés : pain, beurre au fenouil, foccacia, petite soupe de poisson aux croutons… Une bonne façon de se mettre en appétit avant d’attaquer le cœur du repas.

Restaurant Les Fables de la Fontaine - Paris 7ème
Restaurant Les Fables de la Fontaine – Paris 7ème

En entrée, on retrouve à la carte le plat emblématique de Julia Sedefdjian, oeuf croustillant, poireau vinaigrette et haddock fumé. Déjà, techniquement on sent que la jeune chef en a sous la pédale : œuf parfait, enrobé d’une coque croustillante (un peu comme l’oeuf en coque croustillante qu’on avait préparé), juste coulant… Les poireaux croquants comme il faut, et le haddock au goût légèrement fumé à la texture parfaite. Un plat génial !

Dans le registre des entrée on peut aussi choisir les sot-l’y-laisse caramélisés aux asperges blanches et ail confit, ou encore la pissaladière de rouget, avec son poulpe et ses légumes pickles.

Niveau plat, on opte pour l’aioli de lieu, un plat aux forts accents méditerranéens, avec sa crème d’ail parfumée, sa purée de betteraves et ses petits légumes à l’huile d’olive. Joli dressage qui compense un peu le manque de fraîcheur du plat. On peut aussi choisir le plat du jour : tagliatelles au pistou (là encore la méditerranée) aux palourdes. Ou d’autres variations autour du poisson : maigre et coquillages au curry vert, aile de raie et émulsion aux agrumes et épinards. Mais on peut aussi laisser sa fourchette se balader dans les viandes : filet mignon en croûte d’amandes, joues de bœuf braisées au pak choi et panisse.

Et les desserts ne sont pas en reste, la chef possédant également une formation en pâtisserie. Sablé breton façon tarte au citron et sorbet mandarine (ici en demi portion car je n’avais vraiment plus faim), joli en plus d’être frais et délicat. Un excellent dessert, vraiment ! Mais on peut aussi goûter un soufflé banane coco et son sorbet coco, ou une panna cotta au speculoos, café et tonka… De la technique et des jolis mariages de saveurs.

Restaurant Les Fables de la Fontaine - Paris 7ème
Restaurant Les Fables de la Fontaine – Paris 7ème

Le restaurant Les Fables de la Fontaine : les verres, les vins

Côté boissons, la carte suit le même positionnement que pour les plats : des produits de qualité, mais pas forcément les plus chers. On trouve ainsi des appellations qui offrent des bons rapports qualité/prix, sans succomber aux sirènes des vins stars à 300 euros. En vrac, Marc Brédif (un Chinon de Loire), Jean-Luc Colombo à Saint-Joseph, et pour le dessert quelques petites surprises (cidre de glace, porto 20 ans…). Beau choix de vin au verre entre 7 et 12 euros.

Le restaurant Les Fables de la Fontaine : avis, infos et prix

Les Fables de la Fontaine ont bien changé cette année. Certains déplorent le changement d’atmosphère (moins guindée), l’évolution des plats vers une tendance plutôt « bistrot de haute volée ». Mais Les Fables restent un bon plan gastronomique : un menu à 25 euros, réalisé par une équipe aguerrie dans un établissement étoilé, c’est plutôt très rare, surtout dans le quartier. Si on veut déguster des plats élaborés, pas trop chers, réalisés par une chef de talent, le tout dans une ambiance chahuteuse et chaleureuse, c’est une super adresse !

Avis : bon bistrot créatif (invité)
Adresse : 131 rue Saint-Dominique, 75007 Paris,
Tel : 01 44 18 37 55
Prix :

  • Menu déjeuner à 25 euros,
  • Entrées autour de 15 euros, Plats autour de 15, desserts autour de 10.
  • Carte Blanche 70 euros.
  • Verre de vin : 7 – 13 euros

Laissez un commentaire